Ouvrir le menu
Blog

Tendance

Les moments forts du Hubday " Future of Social" !

  • Horloge16 Décembre 2016
  • Oeil999

Jeudi 15 décembre 2016, lors du dernier HUBDAY de l’année, c’est tout le « Future of Social » qui se profile…

Salle comble : 350 acteurs et 40 intervenants de l’écosystème digital partagent leurs analyses des évolutions en cours, des best practices et des tendances qui vont transformer le Social Media en 2017. 

Intervenant aux côtés de Direct Energie et du PMU, l’agence de conseil digital The Social Client livre les insights à retenir de cette journée, à l’heure où le social media dépasse son rôle purement social et communautaire pour devenir un outil d’influence et de communication incontournable. L’éphémère s’invite de façon pérenne : plus rien ne peut arrêter SnapChat et Facebook avec Messenger, Instagram, WhatsApp.

   

« Des réseaux sociaux bien plus que sociaux »


Selon le dernier rapport du Hub Institute, « 47% des individus se connectent aux marques via les Réseaux Sociaux, 34% s’adressent au service client via les medias sociaux et 23% les utilisent dans leurs parcours d’achat. »  

Du social media on est ainsi passé au social business et dans l’immense univers qu’est le web social, les marques se livrent une guerre d’influence pour obtenir et retenir l’attention des internautes. Si Facebook se révèle être de plus en plus un canal d’acquisition pour les marques, Twitter est mieux adapté au relationnel et aux influenceurs.

« La tendance de fond qui se confirme aujourd’hui est que les réseaux sociaux cherchent à gommer l’étiquette purement sociale qu’on leur colle » annonce Emmanuel Vivier, Cofondateur du Hub Institute, dans sa présentation d’ouverture. Le social va bien au-delà du social pour devenir une force irrépressible d’acquisition et d’influence pour les marques.

Dès lors, les marques ne doivent plus « compter les consommateurs qu’elles touchent, mais toucher les consommateurs qui comptent et qui influent sur leurs communautés ». En tissant des liens avec des blogueurs et des ambassadeurs, les marques cultivent le « parler vrai ». Elles accroissent leur légitimité et gagnent la confiance des internautes, tout particulièrement en privilégiant des alliances avec « des petits influenceurs indépendants, pertinents et locaux, et ce, dès leurs débuts » explique Patrice Hillaire, Directeur des Médias Sociauxdu groupe La Poste.


L’ère de l’éphémère et la montée en puissance de SnapChat


« Notre rapport à la temporalité a changé » souligne Alexandre Malsch, CEO et Cofondateur de Melty. Plus que jamais, les internautes sont friands d’une hyper-réactivité de la part des marques qui se mesure en minutes et s’exprime visuellement plutôt que verbalement. En conséquence, la ligne éditoriale des marques change : les opérations que celles-ci doivent mener s’apparentent désormais à des « coups » à multiplier et diversifier dans le temps et non à une campagne à inscrire dans la durée. Les vidéos « snackable », le sans filtre et le Live qui disparaît après 24 h priment sur la qualité et la pérennité.

Ainsi « l’ère de l’éphémère et du non-verbal » pourrait être rebaptisée l’ère du Snap. En effet, SnapChat, rebrandé Snap Inc depuis septembre 2016, monte en puissance et bouleverse les codes de la communication… à tel point « qu’on l’envisage comme la nouvelle télé ». Burger King, Danone et AccorHotels ont déjà décliné leurs campagnes publicitaires en SnapChat, SnapStories, SnapTrips, SnapSéries : au passage, AccorHotels a multiplié par trois l’engagement de ses clients…


L’incursion des Chatbots et de l’IA dans des conversations de plus en plus contextualisées


« Les réseaux sociaux ont depuis longtemps dépassé leur fonction sociale et à l’instar de Facebook ont vocation à devenir de véritables CRM où l’instant messaging joue un rôle déterminant pour les marques », souligne Vanessa Boudin-Lestienne, Directrice Générale EMEA, Associée Fondatrice de The Social Client.

La preuve : le déploiement de Messenger for Business, la messagerie de Facebook est prise d’assaut par les marques et par leurs clients pour communiquer, notamment grâce à la convergence des interfaces, des formats d’échanges et des nouvelles technologies que permet Messenger à l’intérieur d’un même fil conversationnel.

Face à la réactivité toujours grandissante qu’exigent les internautes, les Chatbots associés à Messenger s’imposent comme LA solution permettant aux marques d’être présentes là où il faut, quand il faut et désormais aussi rapidement qu’il le faut, tout en assurant un service cohérent et de qualité.

Si Twitter vient tout juste d’introduire les Chatbots au sein de ses Direct Messages, « ils sont déjà 33 000 sur Messenger. De plus, avec l’arrivée de l’Intelligence Artificielle… une relation ultra-contextualisée et personnalisée du client se dessine, et des opportunités de proactivité s’ouvrent pour les marques » conclue Vanessa Boudin-Lestienne.


Ces articles peuvent vous intéresser

Afficher plus d'articles

Ouvrir le menu